Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

 

Content on this page requires a newer version of Adobe Flash Player.

Get Adobe Flash player

  conseil pratique avant d'intervenir sur une maison ancienne

Conseils généraux

Optez pour la réparation des éléments et des matériaux existants au lieu de les remplacer : l’entretien et la réparation sont des opérations généralement moins coûteuses que le remplacement.

Choisissez des matériaux dans le respect des caractéristiques du type architectural de votre résidence.

Des matériaux de qualité et bien installés auront une durée accrue et augmenteront la valeur marchande de votre édifice.

Conseils spécifiques

Les revêtements de toiture
(cliquez pour en apprendre davantage)

Considérez l’excellente durabilité d’un revêtement de métal… au moins deux fois plus durable que le classique bardeau d’asphalte.

Pensez à mettre en place un matériau qui se rapproche le plus de celui d’origine par sa forme, sa disposition e sa texture.

Même le classique bardeau d’asphalte doit être choisi avec discernement : différentes qualités et durabilités existent ; certaines formes de bardeau s’apparentent aux bardeaux anciens.

L’utilisation d’un matériau d’imitation peut, dans certaines circonstances, être une bonne idée. Certains matériaux modernes imitent d’ailleurs à s’y méprendre les bardeaux de bois.

Voir les revêtements de toiture

Les revêtements traditionnels de mur
(cliquez pour en apprendre davantage)

Prenez le temps de réparer le revêtement de bois en place.

Si ce n’est pas possible, privilégiez un revêtement semblable à celui d’origine.

Certains matériaux se rapprochant de la texture et de l’apparence d’un revêtement de bois peuvent être une alternative intéressante.

Si un nouveau revêtement est mis en place, il importe de prévoir l’installation de garnitures de rive (planches cornières à la jonction des mur et des chambranles autour des ouvertures).



Choisissez avec beaucoup de doigté la couleur du revêtement : des couleurs pâles ou des tons pastel sont toujours préférables.

Voir les revêtements de mur

Les portes
(cliquez pour en apprendre davantage)

La réparation des portes de bois est toujours une option à privilégier.

La capacité isolante d’une porte en bois peut être accrue par la mise en place de coupe-froid de qualité et efficaces.

L’ajout d’une porte intérieure augmentera aussi l’efficacité énergétique d’un hall d’entrée.

Si cela s’impose, le choix d’une porte métallique doit s’inspirer des modèles anciens qui comportent une partie supérieure vitrée et une partie inférieure ornée de caissons.

Voir les ouvertures

Les fenêtres
(cliquez pour en apprendre davantage)

Il importe de ne pas modifier le format des fenêtres anciennes et de ne pas les obstruer.

La réparation et l’entretien des fenêtres sont des opérations à privilégier.

On peut, à l’automne, augmenter à peu de frais l’efficacité énergétique d’une fenêtre en apposant des « scellants » et des pellicules plastiques isolantes que l’on enlèvera au printemps.

Si un nouveau de modèle de fenêtre s’avère essentiel, il doit respecter celui d’origine ou être conforme au type architectural de l’édifice.

Voir les ouvertures

Les lucarnes
(cliquez pour en apprendre davantage)

Le format des lucarnes ne doit pas être changé.

Comme ce sont des éléments rattachés à la toiture, les côtés des lucarnes (les joues) doivent être revêtus du même matériau que celui de la toiture.

Les lucarnes ne sont pas appropriées à tous les types architecturaux.

Si l’on ajoute une ou plusieurs lucarnes, leur façade doit être dans l’alignement du mur du rez-de-chaussée sous-jacent.

Voir les composantes décoratives

Les composants décoratifs
(cliquez pour en apprendre davantage)

Avec un peu de patience et de temps, les éléments décoratifs peuvent être entretenus et réparés.

Les composants décoratifs essentiels que sont les planches cornières et les chambranles autour des ouvertures doivent toujours être préservés ou remplacés par des éléments comparables.

Si la mise en place de composanes décoratifs identiques à ceux d’origine devient impossible, des éléments de remplacement (notamment des moulures architecturales disponibles dans le commerce) peuvent être mis en place. Il importe alors de vous inspirer des modèles anciens, propres au type architectural de votre édifice.

Voir les composantes décoratives

Galeries, perrons, balcons et garde-corps
(cliquez pour en apprendre davantage)

L’entretien d’un garde-corps en bois est une mesure à réaliser en priorité. Rien ne vaut la qualité, l’esthétique et la valeur patrimoniale d’un garde-corps à barreaux ou, mieux encore, à balustres !

Si l’entretien ou la réparation s’avèrent impossibles, l’utilisation, en certaines circonstances, de garde-corps sans entretien s’apparentant à ceux d’origine peut être envisagée. Mais attention, un choix approprié s’impose, sur la base de critères esthétiques et de qualité !

Tous les types de maisons anciennes ne possèdent pas nécessairement de vastes galeries. Un perron de dimensions plus modestes fera souvent l’affaire.

La mise aux normes d’un garde-corps ancien s’impose ? Quoi faire ? Le remplacer ? Absolument pas ! Des mesures compensatoires peuvent permettre de répondre aux normes tout en préservant le garde-corps d’origine. Un bon architecte peut vous aider en ce sens.

Voir les éléments décoratifs liés à la galerie

 


Vous planifiez des travaux sur votre maison ancienne ? Voici quelques Étapes À suivre

L’importance de planifier et de suivre une démarche cohérente

Des travaux sur un bâtiment ancien nécessitent une planification appropriée. On ne doit pas intervenir à la légère et un certain cheminement s’impose.

1. Bien connaître sa maison
Avant d’intervenir sur une maison, il importe :
- de bien en connaître la date ou l’époque de construction,
- d’identifier le type architectural,
- de bien connaître son aspect d’origine à l’aide de photos anciennes.

2. Évaluation de l’état physique
Avant de déterminer les travaux à réaliser, il faut connaître comment se comporte chaque partie de la maison. On examine ainsi le revêtement, les portes, les fenêtres, les gouttières, les fondations et les saillies (galeries, balcons, etc.).

3. Bien planifier et prendre les bonnes décisions
Il importe ensuite d’identifier les priorités (réalisables à court terme) et les interventions moins urgentes (pouvant être menées à plus long terme), tout en établissant un échéancier d’intervention réaliste qui tienne compte de votre budget.

4. Considérer les règlements en vigueur à la Municipalité
Avant d’intervenir sur votre maison, il est essentiel de vous informer auprès de votre Municipalité de la réglementation en vigueur dans votre quartier.

5. Choisir un entrepreneur ou un artisan spécialisé
Si vous possédez les aptitudes nécessaires, n’hésitez surtout pas à les mettre à profit pour restaurer ou rénover votre résidence. Le temps et la patience, jumelés à votre habilité, peuvent donner de bons résultats, tout en permettant de réaliser des économies substantielles.

Pour des tâches spécifiques, il ne faut pas négliger la possibilité de faire appel à un artisan spécialisé ou à un bon menuisier.

On trouve en Beauce et dans les environs un grand nombre d’artisans aussi habiles qu’expérimentés.
Nous vous invitons à consulter notre répertoire d'artisants de la région.

 

 

 

 

 

 

 



 

   


Projet réalisé dans le
cadre de l’entente de
développement culturel